L’éducation quand on devient parent


La semaine dernière, j’ai beaucoup entendu parler de l’éducation positive. Cette nouvelle forme d’éducation que prône aujourd’hui, la nouvelle génération de parents que nous sommes. Provenant des Etats-Unis, cette nouvelle forme d’éducation met en avant l’enfant, mais surtout son développement. Visiblement, la phrase maitresse serait surtout « aller à son propre rythme ».

Franchement entre nous, depuis que je suis maman, je ne me suis jamais posée la question « Est-ce que j’éduque correctement mon enfant? » Je le fais instinctivement, mais c’est comme  tout, il y a du bon et du moins bon. 

L’alimentation

Résultat de recherche d'images pour "l'alimentation"Ma priorité est de savoir si ma crevette est en bonne santé, surtout entre deux otites! Si elle mange suffisamment et correctement. Certes, on est très loin des 5 fruits et légumes par jour, mais tant que sa prise de sang est bonne, et qu’elle est éveillée, pour le moment c’est tout ce que m’importe.

Pourtant, je suis de plus en plus addict au bio. Concernant les fruits et les légumes, je ne cherche pas plus loin, je prends toujours ce qui est de saison, mais surtout bio. Le gros bémol reste le prix. Non, je ne vais pas à BIOCOOP pour me ruiner la tronche, parce que même si les produits sont vraiment meilleurs, le prix est carrément exorbitant. Je m’attarde plutôt sur le bio en grande surface. Je vous vois déjà me dire « Non mais le bio industriel, c’est tout ce qu’il y a de pire! » Oui, vous avez raison. Mais quand on a un budget à gérer tous les mois, on fait très vite l’impasse, à mon regret, sur la qualité. Il y a tout de même de très bons produits BIO de grande surface, de très bonnes marques qui proposent de très bons produits. Vaut mieux tester dans plusieurs grandes surfaces pour comparer et voir quels seraient pour vous le bon produit.

Résultat de recherche d'images pour "vache et fleur"On entend aussi beaucoup parler de la cause animale. Ne pas manger de viande, car les abattoirs maltraitent nos pauvres amis les bêtes, ou encore elles ont une âme comme vous et moi alors ne les tuons pas… Ma sœur m’a même dit une fois, histoire de bien me faire culpabiliser : « tu as la mort dans ton assiette » ! OOOH ! t’es dégueulasse de parler comme ça quand même. Phrase choque pour une prise de conscience ? Non pour moi pas encore, elle m’a juste coupé l’appétit.

Je ne cautionne pas les traitements horribles infligés dans les abattoirs, et je ne fais certainement pas l’autruche face à ces atrocités. Du coup, j’achète ma viande dans la ferme du coin. Même prix qu’en grande surface, meilleure qualité, et surtout pas d’abattoirs. Peut être qu’un jour, j’arriverais moi aussi à me passer de viande…

Une prise de conscience quand même quand on prépare le repas pour la famille, puisqu’on parle BIO, VEGAN…. Nos enfants mangent comme nous. Entre scandales industriels, les animaux maltraités, les fruits et légumes juteux à souhait de pesticides, javel, chlore et j’en passe… Oui c’est compliqué de s’y retrouver, et personnellement je n’ai pas envie d’infliger tout ceci à mes enfants.

Une nouvelle forme d’éducation positive  dans notre alimentation ? Il serait peut être temps d’y penser plus sérieusement.

Le développement de l’enfant

Résultat de recherche d'images pour "développement de l'enfant"Dès la naissance de ma crevette, je me suis attardée, tant bien que mal, à son épanouissement. Les gazouillis « areuh areuh », sa motricité comme attraper ses pieds ou ses mains, si elle sait se retourner ou pas. J’ai lu énormément de livres, sur le sujet.

Je comparais et je me disais « tiens, elle a 6 mois et ne sait toujours pas se retourner, c’est bizarre, y a un problème ». Et puis, son pédiatre me dit un jour : « Et si tu laissais ta fille grandir tranquille, sans la presser, sans la stresser »! Et bim, dans ta face! Oui mais les livres disent que… comment dire que finalement, ce sont juste des personnes comme vous et moi, qui, d’après leurs expériences, vécus, métiers, ont pondu leurs idées sur papier, pour que de pauvres parents, comme nous, complètement paniqués à l’idée de bien éduquer son enfant, achètent leurs bouquins pour de soi-disant bons conseils….

Oui, ce jour-là, je me suis prise une grosse claque par ma pédiatre… Maman trop anxieuse, maman trop pressée, maman trop trop …

Depuis ce moment-là, je la laisse faire. Mon médecin a même utilisé le mot « précoce », c’est plutôt cool et flatteur pour ma puce. Le temps passe tellement vite qu’à vouloir trop les presser, on perd de vue l’essentiel.

L’éducation en elle-même

Résultat de recherche d'images pour "l'éducation citation"Pour moi ce sujet est vaste. Nous avons tous un vécu, avec nos propres parents. Nous avons des idées d’éducation avant même de devenir parents. « Pour moi, mon enfant ne mangera jamais ce genre de chose, il ne parlera jamais comme ça, et puis blablabla »….. Oui, nous sommes de bonne volonté, nous donnons des leçons, nous voulons que nos petits êtres soient les meilleurs à nos yeux, aux yeux des autres! Bien élevés, toujours avec le sourire, propre sur lui toussa toussa…

Et puis un jour, bébé arrive ! Il a un sacré caractère, il tient ça de sa mère, ou de son père ? Ah il ne veut pas faire ci… Et puis ça c’est interdit, mes parents me l’ont toujours dit, j’ai toujours appris comme ça…

On utilise nos repères d’éducation que nous avons reçu avec un petit soupçon de nos idées, en assaisonnant le tout avec ce que l’on entend un peu partout… On mélange, et TADAM!!

On est complètement pommé!

Résultat de recherche d'images pour "l'éducation citation"Finalement, sans s’en apercevoir, nous leur inculquons nos valeurs, nos croyances. Nous leur apprenons la différence entre le bien et le mal, comme par exemple, « Tu ne dois pas taper, ce n’est pas gentil », « quand on rencontre une personne on lui dit bonjour ou au revoir, on dit merci, s’il te plait (mais si tu les connais, ces petits mots magiques qui se font rares, tellement rares que tu les oublies tout le temps!) »Résultat de recherche d'images pour "l'éducation positive"

Pour moi, l’éducation positive est avant tout l’écoute de son enfant. Entendre ce qu’il ressent, lui donner le choix sans qu’il devienne capricieux pour autant, avec douceur et patience. Aller à son rythme, l’intéresser à un tas de choses, même si elles ne sont pas de son âge (l’astronomie par exemple, ça laisse rêveur)… mais surtout communiquer, lui apprendre à bien s’exprimer, qu’il puisse dire haut et fort ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. 

La violence physique est désormais bannie. Encore une fois, beaucoup de personnes ne comprennent pas. Et pardon d’avance si je vous offusque, mais quand j’entends « la fessée n’a jamais tué personne » ! Alors ok, bouge pas que je t’en colle une et on va voir comment tu te sens, comment tu réagis, ce que tu ressens à ce moment précis !!!

Non, la fessée a déjà tué, elle laisse des séquelles, vous me direz sur l’égo de l’enfant, et bien pas que. Vous savez que dans les fesses vous avez plusieurs nerfs qui passent par là ? Le nerf sciatique, pudendale et encore plein d’autres. Un choc, un seul, plus ou moins fort, peut engendrer des douleurs à long terme… et j’en connais un rayon puisque les douleurs nerveuses font extrêmement mal. Donc non seulement, vous aurez « blessé » votre enfant dans son amour propre pour lui même puisque vous aurez atteint son cercle de confiance, mais en plus, vous lui infligerez pour plus tard, des douleurs atroces, parfois soignable par la chirurgie, parfois soulager avec de la morphine, et parfois que dal! Donc non, la violence physique quelle qu’elle soit est à bannir. Idem pour une claque. Vous pourriez lui éclater le tympan si elle est trop proche de l’oreille, lui faire très mal aux cervicales … 

Résultat de recherche d'images pour "l'éducation positive"J’ai lu beaucoup de commentaires sur des mamans, à bout de nerfs, qui n’y arrivaient plus. La fessée était leur seule solution pour se faire entendre, comprendre et obéir. C’est extrêmement dur dans ce cas là, de ne pas craquer, hurler, de devoir garder son calme, quand le ou les enfants s’y mettent à cœur joie pour vous rendre complètement dingue.

Maman, perso je ne te blâme pas, mais voici un tout petit conseil qui pourrait peut être t’aider un peu.

Et si tu allais, 5 minutes, sur ton balcon ou jardin, prendre un grand bol d’air ? Inspires, expires à fond à plusieurs reprises.. Fait une pause !!!

Déjà, la pression retombera, un peu et ensuite, tu verras les choses autrement. Tu seras plus calme, ce qui fera flipper ton ou tes gamins turbulents. Tu peux parler calmement mais fermement. Toute la différence est là. Si tu ne me crois pas, compare avec son instit. Quand il s’exprime face à un élève complètement excité, il ne crie pas. Il se met à son niveau, et d’un ton calme, et bas (et ferme), se fait entendre de l’enfant, qui lui obéit sans broncher. Le fait de baisser la voix oblige l’enfant à mieux écouter. Sans rire, ces instits sont magiques! 

Je ne dis pas que c’est facile tous les jours, surtout quand on a plusieurs enfants à gérer. Mais dans ce cas, quand tout va mal, que tu es vraiment sur le point de craquer, au lieu de t’énerver encore plus, poses toi deux secondes, et observes. Est-ce que l’ambiance est électrique, comment est-ce que je me comporte, suis-je d’un bon exemple avant tout ? C’est toi le parent, c’est toi son exemple.

En fin de compte, devenir parent est une bénédiction à mon sens, mais également un véritable parcours du combattant.

Résultat de recherche d'images pour "parent"

D’une part, parce que nos enfants nous le rendent au centuple, avec leur amour, leur câlin, leur petite mimique à croquer de bisous, leurs petites phrases rigolotes ! Bref, on les aime. On veut les protéger de toutes ces cochonneries qu’on nous propose à longueur de temps, pourtant mauvaises pour notre santé.

D’autre part, parce que nous voyons, entendons, testons. Nous avons le sens critique qu’ils n’ont pas. Nous sommes le Parent, l’Adulte. C’est à nous d’apprendre à réagir, avant de donner des leçons à nos enfants. Après tout, il vaut mieux instaurer une éducation de confiance, dans le respect de chacun plutôt qu’une éducation de hiérarchie, d’autorité. 

Résultat de recherche d'images pour "parent amour"

Je vous souhaite tout le bonheur du monde avec vos enfants, profitez de chaque instant, chaque moment privilégié, que vous pouvez partager avec lui. Il aura le souvenir d’avoir eu une maman ou un papa extrêmement attentionné, joueur, câlin, bref un papa ou une maman chamallow, au cœur tendre, un peu enfantin, mais tellement doux. (bisounous sort de ce corps!

Résultat de recherche d'images pour "bisounours dessin animé"

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :