Harcèlement au travail, j’y mets fin


Décidément, rien ne va plus !

Moi qui me faisait une joie de faire enfin mon come back au boulot, je vois que les choses ne changeront jamais.

Je me suis beaucoup plainte ces derniers temps de mon poste, de ma vie au bureau, de cette incompréhension et violence verbale gratuite et stressante…

Aujourd’hui, j’ai craqué et tout balancé au RH et au big boss. Leur réaction ? Me payer jusqu’à la fin de mon contrat pour que je ne revienne pas.

C’est sympa mais non merci. Ce genre de solution facile ne me plait guère, et puis, je reste pro ! J’ai signé un contrat, je compte bien le mener jusqu’au bout ! Je n’ai qu’une parole, je suis comme ça, que ça plaise ou non.

Les altercations encore de cette semaine m’ont permis d’ouvrir les yeux sur ma situation.

Renfermée sur moi-même, trop discrète, peur de l’ouvrir au risque de perdre mon job …

La technique du « j’en-ai-rien-à-foutre » marche vraiment bien, puisque j’en ai rien à foutre de ce qu’ils peuvent me dire. MAIS !!!

On n’est pas chez mémé ici !!! 

Sur Facebook, je vous avais marqué les propos de ma collègue :

« Regardes moi quand je te parle !! C’est qui le patron ?? Le responsable ou le siège !!! »

« Arrêtes de bosser quand je te parle ! C’est comme si j’allais faire caca la porte grande-ouverte parce que j’en ai rien à foutre de ce que tu peux me dire »…

pfff… normal vous croyez ?? Parle-t-on ainsi au travail ?

Je dirais que non ! J’ai pris des notes, oui, j’ai tout écrit cette fois ci, juste pour me souvenir, me remémorer les dires.

Et puis, j’ai craqué et j’ai tout écrit par mail. Un mail bien salé, croustillant à souhait, avec plein de petites boutades comme j’ai l’habitude de faire.

Une fois bien écrit, tourné, lu et relu, je l’ai transmis à la personne concernée et je leur ai demandé de m’appeler sur mon portable une fois que j’étais rentrée.

Les RH ont bien réagi. Entre manipulations, mensonges et désarrois, ils savent ce qu’il se passe dans l’agence, voit très bien les comportements de chacun, et réagiront en conséquence!

Ai-je bien fait ? Suis-je une balance pour autant ?

Et bien OUI et REOUI ! Et j’en ai rien à foutre! Parce que dès lors que nous nous trouvons au boulot, nos aléas, stress, rancœurs ou autres problèmes doivent rester chez soi ! Ce n’est pas aux autres d’en payer le prix ! Si tu as un problème tu en parles, sinon tu laisses ta place à celui qui veut bien bosser.

Oui, j’ai tout dit. Je ne le regrette pas. Je me protège. Ils m’ont fait du mal, j’en parle ouvertement, à qui veut l’entendre. On ne peut pas laisser une situation telle que celle-ci sans réagir.

C’est partout pareil. La peur nous envahit, et par crainte de nous retrouver au chômage, alors il faudrait se taire ? Belle erreur.

Mon tord ? ne pas avoir mis fin à tout ça avant aujourd’hui. Pas la fin de mon contrat, mais la fin de ces comportements nuisants. Les DRH sont là pour ça, et si cela ne suffit pas, il y a les tribunaux pour ça. Mais il faut toujours avoir des preuves, des écrits … 

On ne vient pas bosser pour subir, ou pour la gloire, on vient pour avoir un salaire à la fin du mois, et payer ses factures. Alors autant que ça se fasse dans les meilleures conditions, sinon c’est pas la peine.

Je ne suis pas obligée de vivre ça, du coup j’y ai mis un terme. Je finis le 13 juillet (peut être même avant). 

le point positif ? J’aurais remis un pied dans le monde du travail. J’aurais repris confiance en moi, j’aurais vu mes limites.

Le point négatif ? je n’ai pas eu mon cdi comme promis ! Entre mensonges et poudres aux yeux, je ne sais quoi penser. 

Me concernant ? j’ai beaucoup pleuré, de rage, d’incompréhension, en me posant 36 milles questions… je me suis rendue malade et malheureuse pour rien finalement. Ce n’était pas la bonne façon de faire, et puis ce poste n’était simplement pas fait pour moi.

Mes projets ? Hey, vous me connaissez depuis le temps. Vous savez que j’ai toujours deux ou trois cordes à mon arc :-). Ils sont bien là, bien présents, toujours en cours  » de traitement » mais je ne m’avoue pas vaincue!

Comme me disait l’une d’entre vous, et qui me l’a si souvent répété, le courage est une force, et la force le point faible de nos « ennemis ». Je sais ce que je vaux, vous aussi vous savez que vous valez, la technique du j’en ai rien à foutre, peut aider à prendre du recul face à ce genre de situation, et réaliser que finalement, ce n’est pas grave.

Donc voilà. J’en ai rien à foutre, mais un truc de fou !!! et je suis bien contente!

le chapitre sur cette entreprise est clos, je n’y reviendrais plus car, j’aurais une belle surprise dans quelques jours à montrer et ça c’est plutôt cool !

Alors merci pour votre soutien, ces derniers temps, comme d’habitude ils m’ont aidé à garder la tête sur les épaules. C’est aussi ça un blog, s’ouvrir aux autres et partager ses expériences, ses envies, ses rires, ses pleures, ses déboires, mais ça fait du bien d’écrire, de dire enfin les choses, parce qu’après tout, nous aussi on peut l’ouvrir et dire stop à tout ça!

Publicités

4 commentaires sur “Harcèlement au travail, j’y mets fin

Ajouter un commentaire

  1. Hello, je voulais te féliciter pour le courage que tu as eu! Personnellement… Je n’ai pas eu ça. Lorsque j’en ai parlé à mon patron, de ce qui se passait avec d’autres collègues, qui étaient bien entendu plus importantes que moi, on m’a montré la porte de sortie… Et donc, je suis partie. C’est une belle leçon que tu nous donnes! Je te souhaite plein de bonnes choses pour la suite, et courage pour ton dernier mois de travail! 🙂

    J'aime

    1. Coucou je suis triste pour toi d’apprendre que cela s’est passé ainsi. As tu trouvé un autre emploi? Il reste tout de même la plainte au commissariat et l’arrêt maladie pour les cas extrêmes. Les gens sont sans pitié et tu as bien fait d’en parler à ton responsable même s’il t’a montré la porte. Au moins tu as osé dire non, et ça c’est une belle victoire ♥️♥️💋

      J'aime

      1. Non, je n’ai pas retrouvé d’emploi, parce que ça m’a mis un sacré coup de pied aux fesses! Et, j’ai décidé de réaliser mon rêve et de changer totalement de voie, reprise des études en septembre! 🙂 Mais c’est vrai, j’ai osé dire non, c’est déjà beaucoup! 🙂

        J'aime

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :